AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





octobre
#07/10 : Fermeture du forum. Plus d'infos.
août
#25/08 : Ludwig passe admin ! N'hésitez pas à le contacter au moindre problème.
juillet
#27/07 : Refonte totale et prochaine du forum !
mars
#30/03 : Nouveau design, nouvelle màj, tous les prédéfinis disponibles. La conqête de l'espace commence ici ! Donnez vos impressions de la nouvelle robe du forum ici !
février
#19/02 : Des nouveautés, on l'espère bientôt !
décembre
#24/12 : Un très joyeux réveillon et une bonne année en avance à tous !
#18/12 : Merci de voter pour les top-sites ! Ils servent à faire connaître le forum !
#16/12 : FORUM OUVERT !
#16/12 : Les partenariats sont ouverts !
#16/12 : C'est bientôt terminé ! Plus que trois bricoles à faire !
#13/12 : Création du forum ! On y croit.






Partagez | .
 

 Pologne │ Aime toi toi-même, laisse la foule te haïr. Genre. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 4
Date d'inscription : 19/02/2014

MessageSujet: Pologne │ Aime toi toi-même, laisse la foule te haïr. Genre. [Terminé]   Jeu 20 Fév - 13:03



Rzeczpospolita Polska

à vos souhaits.





Informations basiques

Prénom(s) : Feliks
Nom : Łukasiewicz
Âge : 19 ans, il paraît.
Nation représentée : République de Pologne
Avatar : Pologne du manga Hetalia, il paraît.
Rang : OMG like, totally
Caractéristiques physiques : Blond, petit, blond, yeux verts tombants (les yeux, pas le vert), blond, vaguement efféminé. Ai-je oublié de préciser qu'il est blond ?
Relations : Lituanie - Russie - Hongrie - Prusse - Italie du Nord - Suède - Estonie - Lettonie - Ukraine - Pays-Bas - Biélorussie

Caractère

Quand ça devient vraiment hardos de définir s'il est mieux d'être l'ennemi de Pologne ou son ami c'est qu'il y a un poney dans la soupe aux choux. Un très, très, très gros poney. Comme le nez de Russie.
En tout cas, si quelque chose est certain, c'est que Pologne est son meilleur ami. En vrai. Mieux que ça, il est même son propre amoureux. Cherche pas, c'est tendance, tu vois, en plus d'être cool. Feliks, il est sa princesse et son prince en même temps. Classe. D'un autre côté, comment il aurait pu résister à son charisme et son physique juste trop parfait hein ? Forcément, il était carrément obligé de s'aimer. Pologne, il est toujours d'accord avec lui-même. Bon, ok, parfois y a des petits différents, comme dans tous les couples, mais ça se finit toujours bien. Le polak peut jamais s'en vouloir très longtemps et c'est normal avec toutes ses qualités, il est bien le pays le plus fort, le plus beau, le plus incroyable, le plus cool, le plus intelligent, le plus invincible, le plus immortel... est-ce que j'ai dis qu'il est modeste ? Si c'est pas une idylle infinie ça, aussi magnifique qu'il est, il s'aime et les autres l'aiment et l'admirent tout autant.
Seulement, ils le savent pas encore. Simple détail.

ça, c'était pour sa relation avec lui-même, pour les autres, Pologne est un gros égocentrique. Eh, il est quand même au centre de l'europe, tu piges ? Au centre. Donc, le centre du monde, évidemment. Feliks, après lui, ce qu'il aime, c'est être au cœur de l'attention et il use et abuse de tous les moyens possibles quitte à se transformer en véritable avatar du chaos. L'ouragan "Feliksa", ça te parle ? Pologne, c'est le mec qui passe derrière toi après que tu aies terminé ton château de cartes et qui souffle dessus pour "tester sa solidité" et te demandera de le remercier ensuite. C'est aussi celui qui se ramène en jupe à une fête parce que tu as eu le malheur de lui dire qu'il fallait bien s'habiller. Si le lien peut sembler flou pour la populace, dans le crâne polonais, c'est clair et net. A préciser que si Pologne pratique le cross-dressing, c'est à titre occasionnel. Malgré les manières dont il peut faire preuve, Feliks n'est ni un travesti et ne se prend pas non plus pour une fille. S'il s'habillait constamment comme une donzelle, cela deviendrait habituel et ça n'attirerait plus l'attention. Il le fait aussi parce qu'il trouve ça marrant. Qu'on se moque de lui, il s'en tamponne l'oreille avec un pierogi géant, mieux vaut ça que d'être ignoré. Par ailleurs, Pologne a tendance à n'écouter que lui, de ce fait, les critiques glissent plutôt facilement sur lui. De toute manière, y a que les vrais hommes pour assumer le port de la jupe (hein Rome ? Écosse ? -wink wink-).

Néanmoins, il reste des sujets qui restent sensibles et titillent le polak. Affirmer qu'il est/fait homossessuel et/ou russe engage à se voir recevoir la menace du gonflage-de-joues-façon-poisson-lune-et-je-deviens-rouge-en-prenant-une-grande-inspiration qui précède une explosion haute en décibels et vous seriez étonnés d'entendre un si petit machin gueuler aussi fort. Pour les plus grands gabarits, passé l'état de surprise, Pologne, c'est pas vraiment celui qui les fait trembler. Faut dire ce qui est, s'il est agressif, le blond l'est tout autant qu'un petit chihuahua. Il montre les dents, hargneux, il aboie, même qu'il mord et que la bestiole ne lâchera pas le bas de pantalon du facteur, cependant, il y a peu de chances qu'il arrache une jambe, avec sa carrure. Il reste clair que s'il y a quelque chose que l'on ne peut retirer à Feliks, c'est son acharnement. Imaginer que l'on puisse réussir à se débarrasser de lui flirte avec l'impossible. Pire qu'une invasion de fourmis, t'auras beau en écraser autant que possible, il en ressortira toujours d'un autre côté. Même si, en réalité, il n'est pas le plus fort, pas le plus préparé il compense par un certain courage proche de l'inconscience. Tant qu'on ne le mettra pas en pièces, Pologne restera debout, et encore, il se dit qu'il se relèvera toujours plus tard. Il aime se donner ces airs de celui qui ne craint ni les averses torrentielles, ni les sauterelles, ni les russes en porte-jarretelles...

... et pourtant.

Il n'est pas une personne du genre à s'approcher facilement des gens qu'il ne connait pas. Il possède même une énorme anxiété à l'idée de rencontrer un inconnu, doublée d'une méfiance terrible. Oh, Pologne n'est pas raciste non ... mais, il faut avouer que les étrangers, ils sont quand même méga archi supra bizarres et flippants. Comme quoi, même en sachant hurler et en ayant de fortes opinions, Feliks peut se montrer timide. Néanmoins, pour se donner contenance, il préfère, lorsqu'il le peut, se la jouer big boss en y allant à fond la caisse. Ou alors, il craquera et finira par balancer la première chose qui lui passe par la tête sans s'occuper du fait qu'il n'y a aucun lien avec la situation actuelle. Parce que le polonais, il a un sacré potentiel de random et avoir une conversation avec lui peut ressembler à un jeu de hasard. On ne peut jamais réellement savoir ce que va faire ou va traverser l'esprit de Pologne. De cette manière, le connaissant, lui confier une tâche se fait avec une sorte de boule à l'estomac, d'incertitude.

Il faut dire aussi, Feliks n'a pas inventé l'eau chaude. Le gars, tu lui parles au téléphone sans jamais l'avoir vu, tu devines direct sa couleur de cheveux. Cheveux dont il prend particulièrement soin. Être magnifique et beau comme un dieu vivant, ça s'entretient. C'est genre trop de pression d'être aussi parfait, tu vois ? Heureusement, il a ça dans le sang. En tout cas, Pologne ne brille malheureusement pas de son intelligence, ni de son instinct de prévision. En effet, Feliks a les idées, certes, fantaisistes mais, courtes. Il n'arrive pas à prévoir sur le long terme ni à anticiper. Chez lui, les choses se pensent sur l'instant. De ce fait, en utilisant cette nature, les autres peuvent profiter de lui. Spontané, c'est un trait qui fait de lui quelqu'un de particulièrement franc. Piètre menteur, si jamais il songe à user d'affabulations et d'un autre côté, il ne pense jamais à l'impact que peuvent avoir ses mots. Et dieu sait qu'il peut en avoir, des mots. Lancé, Feliks est un véritable moulin à paroles, même en retirant les "totalement" et les "genre" il restera l'équivalent de trois gros bouquins. Y a pas à dire, Pologne épuise, tout électron libre qu'il est. Tête à claques qui peut se montrer pestouille pour s'amuser, il reste pourtant quelqu'un qui aime, sincèrement, de manière tout à fait désintéressée. Se voir octroyé de son affection ressemble à la fois à une bénédiction autant qu'une malédiction puisque Pologne est un ami pour le moins envahissant. Il colle aux basques, squatte chez autrui, décide à leur place et avec ses caprices de princesse, peut prendre des airs de véritable petit tyran pour toute personne n'ayant pas assez de caractère ou les bons mots pour le stopper dans l'immédiat. Feliks se trouve aussi une grosse tendance à la possessivité, puisqu'être son ami revient, à son sens, à lui appartenir (pour l'éternité, qui plus est). S'il est alors un véritable boulet à se trainer, il est aussi celui qui lèvera les poings si jamais on ose menacer ceux envers qui se tournent son affection. Attention, ça mord.

A ce sujet (non, Pologne n'est pas cannibale, même s'il se trouve à croquer, mais ceci rejoint ce qui a été expliqué un peu plus haut) avec Pologne, on ne rigole pas avec la nourriture puisque le blondinet ne supporte que ce qui ressemble à de la nourriture polonaise, fronçant le nez face à tout ce qui ne s'en approche pas assez. Néanmoins, il reste un énorme mangeur, et un gros amateur de sucreries à faire pâlir un diététicien. Ce qui n'est malheureusement pas au gout de son estomac qui lui, ne supporte que rarement les fantaisies et les abus de Feliks. Il n'est pas rare que le petit bonhomme se chope un mal de ventre terrible ou se rende malade d'avoir trop mangé.

Frise chronologique

966:  Mieszko I (membre de la dynastie des Piasts, fondateur de l'Etat polonais) fut baptisé à l'occasion de son mariage avec une princesse tchèque: Dobrawa. Ce fut la première étape de la christianisation du pays qui était auparavant païen. (parce que commencer la timeline par la christianisation du pays, c'est cool.)

997: Saint Adalbert, l'évêque de Prague, commença la christianisation des peuples prussiens (christianisation everiouaire !)qui habitaient le nord du pays. C'est de cette initiative que la ville de Gdansk fut fondée. L'évêque Adalbert, assassiné lors de sa mission, devint le premier saint polonais.

1025: Boleslas le Vaillant fut couronné le premier roi de Pologne grâce à l'appui d'Otton III, empereur romain germanique qui l'avait reconnu avant comme le "Frère et partenaire de l'Empire" ( genre "yo mon frère").

1026: Mort du roi Boleslas. Il aura tenu moins longtemps qu'une boite de hareng fermentée suédoise.

1038 - 1050: , Poznan et Gniezno furent ravagés par un prince tchèque qui voulait obtenir les reliques de Saint Adalbert se trouvant à Gniezno. Le roi Casimir le Restaurateur (on dirait le début d'une blague) déplaça la cour royale à Cracovie.

1109: Boleslas le Bouche-Tordue (entre deux concours de "qui aura le nom le plus space") remporta de nombreuses victoires sur les troupes germaines par suite desquelles la Silésie et la Poméranie furent incorporées à la Pologne. Le gouvernement polonais se référa à ce programme politique de domination des provinces de l’Ouest après la Seconde Guerre mondiale en revendiquant le retour à la Pologne de terres originairement polonaises. (A MOUA)

1226: Conrad duc de Mazovie fit venir en Pologne l'Ordre des Chevaliers teutoniques. A l'origine, ils auraient dû aider les Polonais à conquérir la Prusse païenne. Pourtant, la puissance des Chevaliers teutoniques augmenta au fur et à mesure et ils commencèrent à menacer la sécurité de la Pologne. (C'est ce qui arrive quand t'aiguises un couteau et que t'oublies qu'il faut le tenir par le manche. Outch, ça pique.)

1241: les Mongols, après avoir détruit Kiev et la Russie, envahirent la Pologne et dévastèrent le Sud du pays. Ils ne furent enfin arrêtés qu'en Silésie. (C'est l'histoire d'un rouleau compresseur ...)

1333: Casimir le Grand (qui sonne quand même mieux que "Le restaurateur") monta sur le trône de Pologne. Son règne instigua l'âge d'or dans l'histoire de la Pologne médiévale.

1364: Première école supérieure polonaise: l’Université de Cracovie. (parce que couper du foin, c'est bien. Lire des bouquins, c'est mieux)

1385: Union du Royaume de Pologne et du Duché de Lituanie (appelée aussi Union de Krewo.). A préciser que l'une des clauses du traité était, et je cite "terres de Lituanie et de Pologne sous la souveraineté des lois de la Pologne pour toute l'éternité" . La capitale est Cracovie.

1410: La plus grande bataille dans l'histoire de l'Europe médiévale eut lieu sur les champs de Grunwald. Les troupes unies de Pologne et de Lituanie rompirent définitivement la domination des Chevaliers teutoniques.

1466: La paix entre la Pologne et l'Ordre des Chevaliers teutoniques fut scellée par le traité de Torun en vertu duquel la Pologne obtint la Prusse et Gdansk. Et cette fois-ci, pas d'histoires "d'amis pour la vie et même que t'es sous mon autorité pour l'éternité." Ils ont du se dire que ça marcherait pas deux fois.

1525: L'Ordre des Chevaliers teutoniques fut sécularisé et devint le vassal de la Pologne.

1543: Nicolas Copernic (Mikolaj Kopernik) exposa dans l'oeuvre De Revolutionibus sa théorie héliocentrique du système solaire. Selon cette conception, c'est la Terre qui tourne autour du soleil et non à l'inverse comme l'on croyait au Moyen Age (parce qu'en Pologne aussi, on est très culturé intellectuellement quoi).

1569: A Lublin, le Royaume de Pologne et le Grand-Duché de Lituanie s'unirent encore une fois (quand y a plus d'union y en a encore !), et l'Ukraine y fut jointe (Plus d'Union! PLUS ! PLUS! MOUHAHAHA). Ils formèrent la République des Deux Nations qui constituait alors la puissance la plus importante en Europe. -Bitch please.-

1587: Sigismond III Wasa, fils de Jean III Wasa (roi de la Suède), monta sur le trône de la Pologne. Il déplaça la capitale du pays de Cracovie à Varsovie pour être plus près de la Suède et du centre de la Pologne (donc, du monde. Cela va de soi.)

1610: Lors de la bataille de Klutsjino, le tsar de Russie fut vaincu par les Polonais. Face à cet échec, les boyards détrônèrent le tsar et élurent comme souverain un fils du roi polonais: Wladyslaw IV. C'était l'apogée de la puissance de la République polonaise.
Peu de temps après, la Pologne se ruina pour les guerres contre les Cosaques, les Suédois et les Turcs qui ravageaient le pays. ( Bon les gars, je crois qu'il serait vraiment temps de passer à retirer ce paillasson "welcome" de la frontière, hein ? )

1652: La règle de liberum veto fut introduite en Pologne, selon laquelle une seule voie dans l’assemblée suffisait pour bloquer la promulgation d'une loi dans le Parlement polonais et pour dissoudre l'assemblée. Ce symbole de la liberté illimitée de la noblesse polonaise rendit ensuite impossible le fonctionnement efficace du Parlement polonais. ( Suffisait qu'il y ait un troll dans l'assemblée et bim. Plus d'assemblée.)

1655: les guerres contre les Suédois, appelées le "Déluge suédois", commencèrent. Le roi Charles X conquit Cracovie et Varsovie où des luttes acharnées eurent lieu (80% des habitants moururent). Le tournant dans ces guerres fut la défense héroïque de Czestechowa (à vos souhaits). On disait que la ville fût sauvée grâce à l'intervention de la Sainte Vierge. Notre Dame de Czestochowa (vous ne voulez vraiment pas un mouchoir ?) fut couronnée Reine et Patronne de Pologne.

1683: La bataille de Vienne eut lieu (le deuxième siège de Vienne). Le roi polonais Jean III Sobieski écrasa les Turcs et sauva la ville assiégée. Cette bataille permit d'arrêter l'expansion turque en europe.

1721: Fin de la guerre du Nord contre la Suède. La Suède fut vaincue mais la Pologne devint dépendante de la Russie.

1772: Le premier partage de la Pologne eut lieu. Le territoire polonais fut partagé entre la Russie, la Prusse et l'Autriche. (Aie aie! Pas les cheveux !)

1791: La constitution du 3 mai fut proclamée par le roi Stanislas Poniatowski, le premier acte juridique de ce type en Europe et le deuxième dans le monde (après la constitution américaine). La constitution établit l'hérédité du trône et abolit la règle du liberum veto. (ou : la fin du troll)

1793: Deuxième partage de la Pologne ( mais lâchez mon braaaaaas)

1794: Insurrection de Kosciuszko. Les luttes de Kosciuszko contre la Prusse et la Russie restèrent sans résultat. Varsovie et Cracovie furent annexées relativement à la Russie et à l'Autriche.

1795: Troisième et dernier partage de la Pologne. Le pays disparut de la carte du monde. ( ... )

1807: La première campagne de Napoléon en Pologne eut lieu. Les Polonais soutenaient Napoléon, en espérant qu'il les aiderait à regagner l'indépendance.

1809: Proclamation du Duché de Varsovie sous la tutelle de l'Empereur français (Fuck yeah!).

1815: Après la défaite de Napoléon dans la bataille de Waterloo, la Russie, la Prusse et l'Autriche formèrent la Sainte-Alliance afin de maintenir la stabilité en Europe. A la suite des conclusions du congrès de Vienne, fut fondé le Royaume de Pologne, complètement dépendant de la Russie tsariste, possédant sa propre constitution octroyée par le tsar Alexadre Ier.

1830: Insurrection de novembre: une révolte armée contre l'envahisseur russe. ( Parce qu'on est trop des rebelles ! fuck l'autoritééééééééé)

1831: Répression de l'insurrection. ( ... Bon, c'est comme ça que ça s'passe quand un adolescent se retrouve puni dans sa chambre. La gifle fait mal quand même.)

1848: Varsovie fut liée à Vienne par une ligne de chemin de fer (hé Autriche, on s'échange des trains ? -wink wink-). Après le Printemps des Peuples, le régime féodal fut aboli dans la partie autrichienne de la Pologne.

1863: Insurrection de janvier contre l'envahisseur russe. (Parce que les gifles ça sert à riiiiien ! )

1893: La Ligue nationale fut créée à Varsovie, une des premières organisations politiques polonaises.

1914: Première Guerre mondiale: la plupart des luttes se déroulèrent sur le front de l'Est. Ou "comment se recevoir des affrontements sans trop pouvoir dire quelque chose).

1918: Le 11 novembre 1918, fut proclamée l'indépendance de la Pologne et le maréchal Jozef Pilsudski devint le "Chef de l'Etat". Les frontières du pays n'étaient pas encore établies définitivement: de nombreux conflits avec les pays voisins: l'Ukraine, l'Allemagne, la Lituanie et la Tchécoslovaquie éclatèrent (bon alors, toi, toi, toi et toi, vous avez des bouts qui sont à moi maintenant et toc. )

1920: Le "Miracle sur le bord de la Vistule": l'armée polonaise arrêta alors l'armée bolchevique aux abords de Varsovie. Par la suite, la Pologne gagna des territoires étendus à l'Est, occupa Vilnius -A MOUA- et prit possession d'une partie de la Silésie autrichienne -A MOUA- (l'autre part fut incorporée à la Tchécoslovaquie -pasàmoua-).

1921: La constitution de Mars fut proclamée en vertu de laquelle la Pologne devint une république (jusqu'en l'an 1926). De multiples réformes de la banque nationale furent instiguées. L'industrie minière se développa en Silésie et le premier port polonais à Gdynia fut créé. Mais la situation politique était toujours instable: le premier président polonais, Gabriel Narutowicz (aucun lien avec le ninja), fut assassiné à Varsovie en 1922 et en 1926, le maréchal Jozef Pilsudski réalisa un coup d'Etat.

1939: Le 1er septembre 1939, les Nazis bombardèrent Westerplatte et la Seconde Guerre mondiale éclata. Le 17 septembre, l'armée russe envahit la Pologne à l'Est. Au bout d'un mois, la Pologne fut vaincue et les terrains de l'Est furent incorporés à la Russie en conséquence du Pacte Molotov-Ribbentrop signé le 23 août entre l'Allemagne Nazie et l'URSS. Ainsi, la Pologne perdit de nouveau son indépendance. (cette gifle-là fait plus mal que l'autre)

1943: Le 19 avril 1943, éclata l'insurrection dans le ghetto de Varsovie, soulèvement héroïque mais voué à l'échec des Juifs de Varsovie. Par la suite, de masses de gens furent transportés aux camps d'extermination à Treblinka et à Auschwitz. Ensuite, le ghetto fut complètement rasé.

1944: Le 1er août 1944, l'insurrection contre les Nazis éclata à Varsovie. Les insurgés espéraient chasser les Allemands de la capitale et regagner la souveraineté. Après deux mois de luttes, le 2 octobre, l'insurrection fut éteinte et par vengeance, Varsovie fut complètement démolie. (C'est un peu pas très beaucoup cool ça)

1945: L'armée soviétique entra en Pologne. Le gouvernement polonais en l'exil revint de Londres mais le pays se trouva sous la domination soviétique. A la suite de la conférence de Postdam, les frontières polonaises changèrent diamétralement: tout le pays fut déplacé à peu près de 300 – 500 km à l'ouest (et sans utiliser de roulettes!). Les territoires originairement polonais furent incorporés à l'URSS et leurs habitants s'installèrent dans les villes délaissées par les Allemandes: Wroclaw, Gdansk, Szczecin.

1955: En réponse à la création de l'OTAN, fut signé le Traité de Varsovie, alliance militaire entre la plupart des Etats du bloc soviétique (URSS, Allemagne de l'Est, Pologne, Tchécoslovaquie, Hongrie, Bulgarie, Roumanie et Albanie). Au même moment, la construction du Palais de la Culture et de la Science, cadeau de Staline à la Pologne, fut achevée. ( Hé les gars ! L'URSS nous fait un cadeau ! -Ouaaaaaai!- Bon sinon, ce soir on mange quoi ? Cailloux ou cailloux ? )

1956: Les émeutes anti-soviétiques et manifestations antigouvernementales éclatèrent à Poznan. La politique intérieure en Pologne fut révisée.

1978: Le 6 octobre 1978, Karol Wojtyla, le cardinal de Cracovie, fut élu pape et prit le nom de Jean-Paul II. Il fut le premier pape non-italien depuis le XV siècle.( Hé Vatican, tu veux voir mon Cardinal ? -wink wink-)

1980: La grève à Gdansk instigua un vague de manifestations populaires dans tout le pays. La fédération des syndicats polonais Solidarność fut fondée dans le chantier naval de Gdansk.

1981: Le 13 décembre 1981, l’état de guerre fut déclaré par le général Wojciech Jaruzelski. Par la suite, le couvre-feu fut décrété, les droits civiques furent limités, l'armée contrôlait la vie publique et sociale des Polonais. Les dignitaires communistes expliquèrent après que l'état de guerre avait été introduit afin de protéger la Pologne contre une intervention armée des autres pays signataires du Traité de Varsovie. (c'est sûr que ça sonne mieux que -Hé les mecs ! C'était une blague en fait ! Tordant hein ?-)

1989: Les débats autour de la Table Ronde (Laissons Arthur en dehors de ça) eurent lieu à Varsovie à la suite desquels la partie communiste fut forcée à autoriser des élections libres. Les élections se soldèrent par une victoire écrasante des représentants du parti non-communiste "Solidarnosc" avec Lech Walesa et Tadeusz Mazowiecki en chef. Le gouvernement fut formé par des représentants de "Solidarnosc" et Tadeusz Mazowiecki devint le premier chef de gouvernement non communiste depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Un an plus tard, Lech Wałesa fut élu Président de Pologne.

1991: Le Traité de Varsovie fut dissous et la Guerre Froide officiellement finie (on commençait à manquer de plaid).

1998: La Pologne accéde à l'OTAN.

2004: Le 1er mai 2004, la Pologne devint membre de l'Union Européenne, accompagnée de neuf autres pays.

2010: Le 10 Avril, accident de l'avion présidentiel polonais à Smolensk. ( C'est l'histoire d'un avion, avec le président, le gouverneur de la banque centrale et une partie de l'état-major polonais et ... Paf, l'avion). En juillet, signature d'un protocole pour l'installation d'une composante d'un nouveau bouclier antimissile américain en Europe.


Un petit bout d'Histoire

25 Septembre 1939 - Siège de Varsovie

Tac tac tac, les semelles des chausses de Pologne claquaient hargneusement sur le sol tandis qu'il tournait en rond, les joues gonflées. Les préparatifs allaient bon train dans la ville, ou du moins, ce qu'il en restait. Et dans un bâtiment, un des rares qui n'avaient pas été victime de la mode "gruyère" et qui tenait encore debout, se trouvait un certain blond. Tac tac tac. Il arborait déjà quelques bandages bleus et coupures, pourtant, il n'avait aucunement l'intention de se reposer. Pologne cessa de marcher lorsqu'il interpella un des militaires qui s'affairait, agitant la main vers lui « Hé toi là  ! Il est genre totalement quelle heure ?! »
L'heure, c'était important. On pouvait pas retirer à Allemagne d'être méga archi ponctuel. Tous les jours, depuis le début du siège, à dix-sept heures et des brouettes, ses avions arrivaient, réglés comme des montres suisses (sans offense, suisse) et c'était parti pour le concerto de ratatatatata et bam et boum et ratatata et fzzzzz et kaboum ! Alors, quel bordel mais, attention messieurs, 'tention ! Un bordel ponctuel. Ouah, trop de respect. Au final, ça faisait déjà plus d'une semaine que la sirène ne retentissait plus, quel intérêt ? En plus, si le hululement de l'alarme faisait péter les avions en plein vol, ça se saurait. De toute façon, rien ne valait mieux que la bonne vieille artillerie anti-aérienne. Pologne se pâmait fièrement que même s'ils étaient en sous-nombre, ils dézinguaient quasi-tous les avions allemand. Bon, en revanche, ils commençaient à manquer de munitions. Et puis, c'est pas possible quand même ! Avec tout ceux qu'ils ont descendu, Allemagne ne devrait plus avoir d'avions ! Obligé, il n'en avait plus, et  il faisait un méga coup de bluff. Si l'heure du raid allemand était en ce jour, plus important que ceux d'auparavant, c'est parce que la veille, le germanique avait fait passer le message qu'ils allaient larguer des centaines de tonnes de bombes explosives sur la ville. Non, c'était forcément du bluff ... hein ? Tac tac tac.
C'était pas les chaussures.
Feliks cessa de claquer des dents pendant qu'il y repensait. C'était pas encore l'heure, bientôt, mais pas encore. Il secoua la tête vivement, inspirant profondément tandis qu'il gonflait de nouveau ses joues, les sourcils froncés. Sérieux, c'était pas cool d'attaquer comme ça, en vrai. C'était à cause de Prusse eh ? Allemagne s'est senti super impliqué par le fait qu'il grognait sur son grand frère ? Ouai bon, c'était un peu light comme raison  non ? Et puis, il avait pas dépassé la date de péremption ? Y a sûrement une date de péremption sur les querelles, vraiment. Enfin, sauf pour Russie. Mais ça, c'est un cas à part. Bref, il aurait pu toquer à la porte, l'allemand, quand même. Sauf qu'il n'y a pas de porte. Hé ! C'était peut-être ça la solution ! Construire une muraille géante, comme chez Chine, mais avec pleins de portes (et même qu'on peut les repeindre en rose) !
Ouai non, ça pue la loose comme idée. On aurait jamais assez de paillasson à mettre devant les portes.

Ils avaient pas besoin de muraille non plus en fait, tellement qu'ils sont forts, en vrai. Hé, ils avaient réussi à repousser les Panzer Allemands par plusieurs fois. Pologne, il savait que les barricades à coups de rails de tram, c'est trop cool comme plan. Même si au final, l'armée allemande continuait de s'approcher de plus en plus, moins cool. Genre pour un pas en arrière ,ils en faisaient deux en avant. Si Feliks avait su qu'il danserait la samba avec Allemagne, il aurait pensé à prendre des cours plus tôt. Dans sa jolie robe nommée Varsovie, une parure pour le moins flamboyante. Ouai, des semaines que ça cramait la nuit et il y avait le dilemme "bon, on utilise l'eau pour boire ou pour éteindre le feu ? Si on ne peut plus boire ça craint, mais si y a tout qui part en fumée, ça craint aussi ". Mine de rien, ça commençait à le fatiguer le polak; vous avez déjà essayé de dormir avec autant de lumière, sans être dans un pays scandinave et en plein été ? Ah ouai, pour le coup, le couvre feu, il servait totalement plus à rien non plus. Un véritable soleil de minuit offert gracieusement par Allemagne, avec les compliments de la maison. Trop généreux. Fallait pas. Non vraiment.
Fallait pas.

Pologne soupira avant de se tenir les côtes, avec une légère grimace. Ouille ouille, ça piquait pas mal quand même. Il shoota hargneusement dans un petit tas de gravas en grommelant. Malgré que le bâtiment tenait encore debout, les tremblements provoqués par les bombes faisait s'effriter son toit qui fêtait noël en avance un peu partout à l'intérieur. Ils tenaient, avec son armée, en vrai, ils tenaient vachement bien. Même s'ils commençaient à avoir sacrément faim, tellement que les champs de patates en dehors de la ville faisaient de l'œil à Pologne -en vrai, Allemagne il a sûrement attaqué Varsovie juste pour les patates, le vilain!-. Cependant, l'autre blond était pas loin à présent, presque en-dessous de ses fenêtres. Pour autant, Pologne n'avait pas prévu de se rendre, ah non ça , jamais !

Un militaire lui amena un compte-rendu des dégâts provoqués par les derniers raids, le polonais attrapa la feuille nonchalamment avec un léger reniflement et une moue boudeuse. Alors voyons voir, deux écoles de pétées, des cratères un peu partout dans la banlieue sud, un hôpital complètement défoncé, mouai, une maternité aussi où s'étaient réfugiés des civils, ouai rien de quoi hausser les sourci... oh.

Ah non ça non. Il avait pas le droit. C'est juste monstrueux, c'est inhumain quoi. Non juste non.

Le blond lâcha la feuille et se précipita vers la fenêtre la plus proche, dont on avait retiré la vitre, donnant côté ouest, pleine vue sur l'armée allemande, attrapant au passage des cailloux et gravas qu'il se mit à balancer au loin, rouge et fulminant : « NON genre NON ! T'avais carrément pas le droit !!!! ça se fait genre pas !!! ON AVAIT DIT » un caillou « TOTALEMENT » puis un autre « PAS » et un autre « LES » et encore un « ÉGLISES ! » avec un peu de chance, une des caillasse viendrait heurter le front de l'allemand. « Bon ok on avait genre rien dit MAIS QUAND MÊME ! JE TE DÉTESTE GENRE ! AH GROUH GROUH QUOI ! NON MAIS GENRE QUOI GENRE ! UNE ÉGLISE ! Mais t'es totalement taré !!!! » Il fulminait, secouant ses poings avant de se retourner , furibond, vers l'un des militaires : « Envoyez genre, la cavalerie à fond ! » la cavalerie face à des tanks, meilleur plan EVER. Puis, face à la mine déstabilisée du soldat, Pologne se frappa le front. C'est vrai ! Ils avaient déjà envoyé la cavalerie sur un autre côté de la ville. ça les avait vachement surprit les allemands. Bon, ça les a pas empêché de leur rouler dessus mais quand même, y avait la SURPRISE. Ptsh ! Ils auraient pu descendre de leurs tanks pour se battre aussi à cheval, ça aurait été plus fairplay. Le blond s'agitait sur place. Il savait qu'avec des poneys, ça aurait mieux marché.
« Mh que faisons-nous alors ? » demanda le militaire, avec hésitation.
« C'est genre totalement super simple ! » Il ramassa un pistolet et lui lança « On se bat genre ! On continue de se battre genre, totalement à pied s'il le faut, carrément ! » il secoua la main « Par contre tu feras genre gaffe, le côté avec le trou c'est totalement par là que ça tire eh.» Le ring ring du téléphone le coupa et Pologne se précipita pour décrocher le combiné et le coller à son oreille« Ouai genre. Ouai. Genre quoi ?! Encore des tanks ? GENRE ENCORE ? Ah, pas ici. Wait, la frontière à l'est ? » il gonfla la joue droite en raccrochant, sourcils froncés. Il se préparait vraiment un truc pas cool du tout. Vraisemblablement, Russie arrivait aussi, il voudrait sûrement ramasser les miettes quand se sera terminé. Greuh ! Il pouvait pas aller mettre son gros nez ailleurs ?! Si tant est qu'on puisse croire qu'il existe un endroit où le gros nez de Russie pouvait passer. Et puis, c'est pas comme si il allait perdre. Non, Pologne en était persuadé, il ne pouvait pas perdre. Impossible. Pas alors qu'il venait tout juste de revenir. Et puis, c'est pas comme s'il avait peur de quoique ce soit hein ? Même s'il se passait un truc pas cool, il restait un phœnix ! Un vrai phœnix ! Tandis qu'il tournait de nouveau en rond, bras croisés, il grommelait dans la barbe qu'il n'a pas « Greuh greuh genre essaye de totalement cramer un phœnix greuh greuh gros naze greuh » Son regard glissa vers la fenêtre.
Il allait prier, quand même.
Puis vers l'horloge. Il prit une grande inspiration en serrant les poings.

C'était l'heure.

HRP

Pseudo : Pandore
Âge : 20 ans
Comment avez-vous trouvé le forum ? : Partenariat et un brun parmi les blonds m'a montré la lumière.
Y a-t-il des points d'amélioration à faire ? : Eehuuu... il faut un bar à bonbons.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 4
Date d'inscription : 19/02/2014

MessageSujet: Re: Pologne │ Aime toi toi-même, laisse la foule te haïr. Genre. [Terminé]   Mar 4 Mar - 0:19

Fiche normalement terminée ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



THE KING IN THE NORTH
admin à la hache
Messages : 297
Date d'inscription : 13/12/2013
Localisation : I ♥ CPH

MessageSujet: Re: Pologne │ Aime toi toi-même, laisse la foule te haïr. Genre. [Terminé]   Mar 4 Mar - 7:32

r u Feliks ? Srly ?

Mon dieu mais ta fiche, TA FICHE. J'ai RI du début à la fin. Mondieumondieumondieu. ily
J'ai rien à redire, j'ai pas vu de fautes (ou alors c'est parce que j'ai la tête dans le Jutland ce matin) et ta fucking timeline gère le pâté. Mais voilà. Je te valide. Tu es maintenant libre d'aller où tu veux, faire ta fiche de liens, de demande de rp et/ou poster des nouveaux jeux dans le flood et surtout, de nous éclairer de ton awesomeness like totally. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Pologne │ Aime toi toi-même, laisse la foule te haïr. Genre. [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pologne │ Aime toi toi-même, laisse la foule te haïr. Genre. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je blablate, tu blablates, il blablate ... (97eme edition)
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» aucun rapport j'avoue mais j'aime les pipes
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HETALIA: AXIS POWERS :: Passeports validés-