AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





octobre
#07/10 : Fermeture du forum. Plus d'infos.
août
#25/08 : Ludwig passe admin ! N'hésitez pas à le contacter au moindre problème.
juillet
#27/07 : Refonte totale et prochaine du forum !
mars
#30/03 : Nouveau design, nouvelle màj, tous les prédéfinis disponibles. La conqête de l'espace commence ici ! Donnez vos impressions de la nouvelle robe du forum ici !
février
#19/02 : Des nouveautés, on l'espère bientôt !
décembre
#24/12 : Un très joyeux réveillon et une bonne année en avance à tous !
#18/12 : Merci de voter pour les top-sites ! Ils servent à faire connaître le forum !
#16/12 : FORUM OUVERT !
#16/12 : Les partenariats sont ouverts !
#16/12 : C'est bientôt terminé ! Plus que trois bricoles à faire !
#13/12 : Création du forum ! On y croit.






Partagez | .
 

 Indépendance. Enfin j'entrevois tes merveilles. ▬ 1917 || Danemark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



Levan Polka, Levan Polka Everywhere ♫
Messages : 35
Date d'inscription : 27/12/2013

MessageSujet: Indépendance. Enfin j'entrevois tes merveilles. ▬ 1917 || Danemark   Sam 25 Jan - 16:10

Enfin, il y était. Tout avait un goût d’irréalisme, et pourtant, difficile de faire plus concret, comme situation. Libre. Libre des russes. Libre de ne pas retourner sous le contrôle suédois. Libre d’être une véritable nation autonome, indépendante. Libre d’être lui-même. Libre d’officialiser son indépendance. Tino se regarda un instant supplémentaire dans le miroir. Cette année apportait enfin une bonne nouvelle après les derniers mois très difficiles à vivre, entre les guerres civiles et les tentatives d’Ivan de poser un pied sur les terres finlandaises, définitivement. Un sourire s’invita sur le visage de la future nation indépendante. Tout allait bien se passer, il en était certain. Ou plutôt, il voulait s’en convaincre autant que possible.

Car fatalement, il sentait que les vaincus allaient forcément l’attendre au tournant, dès que ce serait possible.

Mais il ne devait pas songer à une chose pareille ! Sous peu, il n’aurait plus à craindre personne pour le moment. Il pourrait enfin vivre avec Carélie, sa petite sœur, tranquillement, sans que personne ne vienne les définir comme possession d’un tiers. Rien que de penser ainsi lui mettait du baume au cœur. Il enfila sa veste officielle, plus que jamais paré à entrer dans l’arène et grimaça quelque peu. Son épaule gauche lui faisait toujours un peu mal. Les séquelles des récentes rixes ne s’étaient pas encore totalement effacées, apparemment. Et ça ne l’enchantait pas vraiment car il allait devoir composer avec lorsqu’il se retrouverait devant ceux qui le soutenaient pour signer sa déclaration d’Indépendance.

Heureusement qu’il y allait y avoir les autres Nordiques pour le soutenir dans cette épreuve. Surtout Danemark. Il ne s’était pas attendu à un tel soutien de sa part, pour être honnête. Bien qu’ils n’avaient jamais été des ennemis directs, lui et Finlande ne s’était jamais vraiment rapprochés durant les siècles passés. Ou du moins, pas suffisamment pour que l’on puisse parler de réelle « franche camaraderie ». De plus, souvent en conflit avec Suède, il revenait à Tino de soigner l’imposant viking lorsque ce dernier rentrait blessé d’une bataille contre son frère le danois. Ça aussi, c’avait été une période très mouvementée. Aux jours d’aujourd’hui, la Finlande était ravie de voir ce genre d’affrontements relégués au rang de souvenirs. Enfin, sur le papier, en tout cas. Le reste, ça ne le concernait pas vraiment non plus, en fait.

Sortant de sa chambre, Tino essayait tant bien que mal de se donner constance alors qu’il avançait toujours plus avant vers la fameuse salle où avait lieu la réunion – et ou la plupart des camarades conviés étaient sans doute déjà installés depuis un moment. Le comble aurait été qu’il se fasse attendre, ah ah. Bon sang ce qu’il aurait aimé avoir Carélie auprès de lui pour le rassurer un peu. Elle était courageuse, elle, au moins. A côté, il se sentait bien stupide, tout de même. C’était le jour de son indépendance, pas de l’ouverture d’une nouvelle guerre. Enfin, en tout cas il espérait que ça ne déboucherait sur rien de ce genre.

Bientôt parvenu jusqu’à la porte, le finlandais s’arrêta et appuya son dos contre le mur le plus proche. Fermant ses paupières il essaya de contrôler sa respiration, un peu plus rapide qu’il ne l’aurait fallu, sans doute. Décidément, c’était stressant de devenir quelqu’un, dans ce monde de requins.

_________________
Avatar (c) Danmark ♪